Je sens que je vais vite être à court d’onomatopées... Je manque surtout d’inspiration pour le titre des billets. Sinon je ferai cela à l’ancienne. Une date une heure. Façon maître d’école tiens.

Ce vendredi après le programme tout tourneboulé... heureusement qu’on (l’équipe onco) nous avait promis que tout serait organisé autour de nous pour que tout se passe de façon calme et tranquille.Maintenant que j’y repense, je devrais demander un remboursement !

Entrons dans le narratif. Donc ce matin 8h00 démarrage valise hospitalisation + sac hospit de jour et RT. En une heure : bah oui il faut prévoir à manger en respectant l’asepsie, sachant qu’on va manger entre deux portes (je parle de petit pouyou, moi c’est pas un soucis) qu’il a pas non plus une faim démesurée et que pas grand chose passe ou le tente. Chaud (genre pâtes frites riz) ? Bin non à cause de la température qui sera risquée. Froid ? Genre salade ? Bah pas assez nourrissant et pas très demandé par le petit... Bon bref j’ai opté pour le bon vieux poisson panné+pâtes (t’avais dit qu’on avait pas le droit... oui mais...) à condition de le stocker à haute température en isotherme pour être sûr qu’on ait un bon 70° et plus à l’ouverture... Là c’est pas pour stocker les bouteilles de bière au frais. Et vous savez quoi ça a marché ! Impossible de toucher un plat à l’arrivée (1h après et il fait plus de 30° dehors). Les jeux les habits d’été, ce qu’il faut pour dormir, se laver bref une valise quoi. Et séparée du sac parce que je me trimballe pas 1m3 en salle de RT !

Après un petit déjeuner... ordinaire ou presque (Math n’a pas trop mangé... comme stressé j’aurai dit... bizarre non ?)

On file au CHU pour 11h histoire d’après le médecin (la veille à 22h30) que le prélèvement soit fait de suite pour avoir les résultats vers 13h30/14h00. Arrivée 11h, tiens coucou docteur T. qui a l’air d’un gars qui n’a pas dormis depuis facile 2 jours. Pas le temps de parler il disparait en consultations.
Installés en chambre d’hospit de jour isolés pour cause d’aplasie. Mais repère non indiqué sur la chambre (donc ça rentre sans précautions jusqu’à ce que papa se réveille). On mange (car à 11h30 repas interdit pour la RT). Et zou personne ne vient faire un prélèvement. A midi petite dame nous dit je vais préparer la salle de soin. 12h30 prélèvement. On lui laisse un cathlon (je ne sais pas si c’en est un mais le tuyau est relié à son implantofix) histoire de ne pas le repiquer ce soir si nécessaire pour une potentielle chimio.


Bien sûr à cette heure les résultats ça ne sera pas avant heu... 16h00 minimum ... Pourquoi on est venus ce matin, à fond parce que pour tenir le timing il n’y a pas de temps à perdre... On se le demande tiens. On va dire que j’ai mal compris ce qu’on m’a dit (pourtant on était 2 à avoir compris la même chose).

dingdong ! il est 13h10 il faut partir de suite pour aller au CH pour la RT ! Punaise vite plier les affaires, ranger tout, traverser tout le CHU (ha oui les hôpitaux et leurs parking) il fait bien un bon 35°C sur le béton en centre ville. C’est cool pour pouyou avec son masque, chapeau et vêtements pour le protéger du soleil (photo-sensibilisation).

On arrive.......... à 13h30 dans la salle du Varian. M. ouvre la porte. On n’a même pas le temps de poser nos fesses dans la salle d’attente. Super ! Mathieu raconte ses histoire à l’équipe technique. Papa signale l’aplasie (masque) et c’est parti. On l’installe derrières les murs en plomb . Je ne le vois qu’à la fin de l’installation les caméras n’ayant pas un grand angle.
 Au fait j’ai apporté les CD de musique de relaxation pour rien le lecteur CD ne marche pas... Me voilà à me rabattre sur l’interphone sorti des années 70 (le vieux truc à fil en simple duplex avec bouton pour parler qui coupe le HP donc) à fil trop court donc je suis au milieu de l’équipe technique qui joue des coudes pendant que je lis Loulou le pou et Patouch la mouche. Peu importe Mathieu ne bouge pas ne semble pas stressé c’est le plus important. A un moment il veut tourner la tête pour regarder l’interphone placé près de lui mais heureusement pas à un moment critique. A priori pas d’anesthésie générale pour les prochaines séances !

20 minutes plus tard tout est fini. Le docteur K. fait un bilan avec moi on parle des prochaines séances et l’équipe entière se prête au jeu des photos avec petit pouyou.

On en mettra si elles sont correctes et le temps de les rendre anonymes. Comme ça Mathieu pourra expliquer où il va tous les jours avec son papa. Bientôt maman quand elle sera en vacances (j’y compte bien) !

14h00 retour direction la maison. Hors de question d’aller poireauter à nouveau au CHU dans l’éventualité d’un résultat positif. Tant pis je referai la route avec le pouyou.

Avec la chaleur, le stress, autre chose : il vomira en arrivant. Tant pis il n’avait déjà pas mangé grand chose... On verra ce soir ! Il a quand même le moral mais il est crevé, ça se voit (et moi aussi pour tout vous dire).