Après des semaines, voire des mois de dysfonctionnements multiples et variés constatés au CHU, de conditions d’accueil parfois en dessous de tout (et ce n’est pas la faute du personnel qui est toujours super) nous avions craqués et signalé dès la semaine dernière que nous voulions rencontrer le chef de service. Après quelques allez-retour et blocages liés à la situation du petit pouyou, j’ai pu finalement le voir ce matin.

En attendant mon RDV ce matin j’ai croisé la maman d’E. (6 ans) qui était disons furieuse car des produits de chimiothérapie pour un autre enfant venaient d’être donnés à son fils... Je n’ose même pas imaginer les conséquences... Ca confirme quand même que chaque fois que je le peux je vérifie et que je ne leur laisse pas donner de produits au petit pouyou quand je ne suis pas là. Ca plante le décor avant de rentrer...

 

En fait, le DR R. (chef de service acutel de l’hémato) m’a présenté le nouveau responsable du pôle (à compter de bientôt, je ne me souviens pas de la date exacte). Suite aux récentes interventions des familles, des demandes qu’il avait lui même adressé à l’ARH et à la direction (depuis 2005 c’est dire !), des décisions de réorganisation ont été prises pour, je cite, "couper le membre gangrené et qu’il fait maintenant attendre la cicatrisation". Rattachement direct au chef de service de pédiatrie, le professeur M. qui est donc resté pendant tout l’entretien. Recrutement de 2 médecins séniors dont 1 chef de clinique qui devraient arriver d’ici mi-octobre... Mise en place d’un suivi avec les familles qui ont agit récemment (fait pression). Nouveau dialogue à mettre en place et nouvelle façon de voir les choses. Les budgets alloués qui n’ont jamais été versés et qui expliquent le matériel absent ou en panne etc etc tout cela oblige les soignants à revoir complètement la façon de voir les choses. Il semble (je dit bien semble) que soit entrevue la possibilité de collaborer avec les parents, les associations... choses nouvelle pour ce service apparemment. Le nouveau "patron" qui a visiblement fait un séjour en Grande-Bretagne l’a vu en place, il y a plus de 10 ans là-bas et ne semblait pas réticent bien au contraire.

Aucune promesse, ni engagement n’ont été fait et ce n’était pas l’objectif. J’ai pu exprimer quelques uns de nos griefs, dont l’énoncé tenait quand même sur 10 pages. Et encore on a supprimé certaines choses qu’on trouvait trop sensibles. L’ensemble du document leur a été transmis tel quel (un peu brouillon mais tant pis).

De mon côté je dois prendre contact avec les autres famille et voir comment on peut s’organiser.