Des nouvelles de l’école, j’en avais parlé dans mon billet du 19 juin.

On souhaitais (encore maintenant) un intégration dans le cadre du projet de vie de Mathieu, maintenir des relations, un vécu commun avec ses camarades du même âge.


Après m’être épanché sur le blog , j’ai donc réalisé les démarches nécessaires auprès de l’école, de la mairie, des organismes divers, discuté avec quelques parents d’élèves de la classe... bref ça avance. Dans le bon sens. L’équipe de l’école réfléchi à ce qui sera fait concrètement (ça se discute, se prépare sérieusement) , la mairie a répondu présent (on verra si le besoin devient concret), la MDPH (pour le PPS) bah heu reste la MDPH :), le SAPAD semble pouvoir aider un peu Mathieu (juste ce qu’il faut on en demande pas plus !), les parents (mince vous êtes en train de me lire) heu ... bah ils sont formidables (comme les autres). Moi ? je dois encore faire quelques démarches, auprès du CHU (attestations diverses) de la MDPH (histoire de relancer la machine)... et après donner un coup de main comme je peux à tout le monde.

Une fois que j’ai eu expliqué mon souhait, tous les interlocuteurs ont été formidables sans exception. Bien sûr c’est dans le concret et la durée qu’on se fera une vraie opinion mais avant de regarder au loin, je constate au présent. Je précise pour ceux qui trouveraient mon message un peu flou, que pour une maladie rare, il n’y a pas de processus rompu et bien établi, ni de recette ou de formule bien expérimentée. On va devoir composer avec Mathieu, son âge, son traitement, son moral, celui de son entourage (intervenants compris), les disponibilités de chacun etc etc.

Je veux quand même adresser un gros bisou de la part de Mathieu (et de nous aussi) à la directrice et à l’enseignante de l’année prochaine (aux autres aussi hein) qui répondent présent et même plus. L’aide de tout le monde sera nécessaire et fondamentale dès la rentrée... alors reposez vous bien pendant les vacances si vous en avez !