Avant de me lancer, je voulais vous dire que je lis, j’écoute tous vos messages mais qu’il m’est impossible et/ou difficile d’y répondre. La plupart nous proposent de l’aide d’une façon ou d’une autre. A ce stade je ne sais pas de quelle aide on peut avoir besoin. Je pense bien à des sorties avec Mathieu dans le coin pour aller voir des trucs pour lui, peut être un concert dont il parle depuis longtemps... je ne sais pas. C’est trop tôt encore pour savoir. Le plus grand besoin c’est d’aide dans la durée... et ça ni vous ni moi ne savons comment cela va être dans quelques mois... alors de là à s’engager... Soyons clairs, il va y avoir des moments difficiles, beaucoup plus difficiles que maintenant, pas forcément négatifs mais très usants à la longue.

Après s’être couchés très tard du fait d’un changement de chambre lié à une voisine qui hurlait/pleurait sans arrêt et qui avait réussi à troubler Mathieu (et moi aussi)... et au fait que je n’étais prêt pour rien... Cette nuit s’est bien passée. Pas de cure pas de produits, réveil matinal. Moi j’ai finalement pas trop mal dormi.

Ce mercredi a plutôt bien commencé. Ce matin nous avons eu la visite de... l’adorable Laura et de sa maman ;-) la pauvre a dû supporter nos blahblah interminables :-) d’autant plus que tous les deux ont fait les timides et ont esquivé la partie de DS promise :)

Puis nous avons enchaîné sur l’audiogramme... il devait être postérieur à la cure de carbo qui n’aura pa lieu mais il a été maintenu pour des raisons obscures. Du coup, Mathieu y est allé comme en septembre (le premier audiogramme), c’est à dire hors de tout traitement et sans fatigue particulière. Donc cette fois pas de Largactil comme invité. Du coup l’audiogramme est bon. Aucune atteinte auditive contrairement à la mesure de la dernière fois ! Mon hypothèse optimiste s’est pour une fois révélée bonne : le largactil (ou un autre médicament) a des effets sur les temps d’analyse/réaction et donc fausse les résultats du test !

La visite de Payak m’a permis de déjeuner presque aux heures normales... et de sortir voir les rues de Paris gelées... oui bof donc... :)

En attendant pas de Scintigraphie osseuse ni d’IRM du cerveau à l’horizon, ni de retour sur le protocole... demain surement...