Comme Mathieu voulait qu’on explique et que je lui montre ce qu’il ne voit pas habituellement... Voilà le "roman feuilleton" du "soin".

Tout d’abord il y a le fameux patch EMLA que beaucoup de parents connaissent surtout en période de vaccination :

Côté face Côté pile

Sauf que comme vous les savez nous, on ne peut rien faire comme les autres donc "papa" découpe le patch (cf allergies), ce qui donne :
 Vous remarquerez à droite un petit coin rogné pour pouvoir glisser le doigt et l’enlever facilement !  
Puis après on le décolle :

Ensuite, on passe à la partie active. Tout d’abord repérer l’implant... Ca ressemble à ça :


Une fois le patch posé ça donne un truc comme ça :


Ensuite vient le moment du MEOPA :


Non en fait là c’est "pour de faux" c’est Mathieu qui fait des "petites blagues".... En fait le MEOPA c’est comme ça, avec le gros ballon vert sur le côté. Au début, on le "gonfle" avant de me mettre le masque sur la bouche et le nez, puis après Mathieu "s’amuse" à essayer de le dégonfler en respirant :


Une fois que c’est fait, au bout de quelques minutes, le petit pouyou est un peu sur une autre planète et on peut faire la partie un peu douloureuse du soin (y compris ôter le pansement).
La suite c’est la pose de l’aiguille dite aiguille de Hubert, car elle est coudée (un peu comme un L). Il en existe plusieurs différentes : des "toutes nues", des avec des "ailes de papillon" (qui servent à l’enlever d’un seul coup en pressant dessus) et le modèle avec une petite "patte" qui sert de support avec un dessous en mousse (alors que pour les autres modèles on glisse une compresse en dessous) aussi appelée Gripper.

Là c’est une aiguille avec des "ailes de papillon" qu’on lui a posé :


On ne la laisse pas "à l’air" comme ça. On pose de suite dessus un pansement "imperméable" pour le protéger :


Et voilà ! Au bout de l’aiguille il y a un tuyau avec au bout un bouchon avec un raccord. C’est là dessus qu’on branche les poches de médicament ou de sang.

Pour l’enlever ça va très vite : on enlève le pansement et on appuie sur les "ailes"... Et hop... c’est fini !