Un dernier petit mot pour vous dire que je viens d’avoir un petit coup de fil car Mathieu voulait parler à son papa (il est où papa ?) alors on a tenté le mobile avec haut parleur en SI mais ca perturbre trop le scope. Bon tant pis j’ai essayé de lui faire un bisou de loin.

Au passage nous avons remarqué avec sa maman que maintenant il osait dire qu’il avait mal et qu’il localisait bien sa douleur (avant c’était presque tabou), peut être un effet "secondaire" de la morphine qui lui "diminue" ses controles psy et sa peur. En tout cas tant mieux car les infirmières peuvent plus facilement lui donner des "bonus" de morphine quand il souffre.

PS : j’essaierai de répondre à tous vos messages mais je commence à avoir faim :-)))