Je ne sais plus par quel bout commencer. D’abord je suis très mal.

Le résultat du scanner indique :

- pas de métastase apparente au cerveau (mais ça reste à confirmer en seconde lecture)

- des (beaucoup ?) métastases aux poumons (les deux).

Comme Mathieu est déjà sous chimio intensive et que malgré cela le cancer réussi à se développer, ils doivent évaluer quel traitement faire. D’ores et déjà on sait qu’il sera très fort : on a parlé d’aplasies longues en chambre a pression positive (bulle), d’autogreffe car sa moëlle ne pourra pas repartir toute seule et éventuellement d’allogreffe si c’est utile, de chirurgie pour enlever les métastase en fonction de l’évolution, de radiothérapie pulmonaire... bref la totale. Si tant est que Mathieu n’ait pas déjà subit la totale.

La je le vois allongé dans son lit attendant que le temps passe en regardant DVD et jouant à la console. Je sais qu’il a perçu un changement car la chimio n’est pas là. Il n’a pas mangé de la journée... et je me dis que ça aussi va devenir un problème car nos séjours vont être beaucoup plus long à Trousseau... et qu’en plus on va "découvrir" la vie en secteur protégé... laissant Mathieu seul la nuit...

La série noire continue, le pire des scénarios succède au pire scénario.

Mathieu n’est pas au courant, on va lui expliquer qu’on doit changer de traitement et on verra pour la suite...

Mon ventre se noue se tord c’est un supplice... on (avec Agnès) a déjà parlé avec le docteur A. de ce qui se passerai après... j’ai peur.