Parmi les bonus du cancer (chez un enfant du moins), il y a le fameux : les journées qui se suivent et ne se ressemblent pas (ou alors beaucoup trop).

Aujourd’hui donc, RDV aux aurores au CHI. Nous suivons de près l’arrivée d’Evelyne, et à peine installés dans la chambre qu’elle entre avec le charriot déjà tout prêt. Et c’était parti : on a enchainé la pose de l’aiguille, la prise de sang, l’injection de Granocyte, le démarrage de la transfusion. A peine avait elle démarré que le bilan revenait du labo : Mathieu n’a finalement pas besoin d’hémoglobine (>9g/dl) mais ses plaquettes sont basses (60K) et le ionogramme indique toujours un manque de Potassium cela dit la créatinine continue de baisser (ce qui est plutôt bon signe)... Du coup le temps que les médecins réfléchissent, se concertent, que la voisine fasse un malaise (test de glycémie pour un diabète si j’ai bien compris). Et zou Evelyne revient pour débrancher Mathieu et nous rentrons chez Payak et Mimo en fin de matinée, armés d’une nouvelle dose de Potassium à prendre en plus.

Du coup, Mathieu a pu en profiter avec Agnès, manger à sa guise à midi faire une grosse sieste (car il est vraiment fatigué) etc etc. J’ai arrêté ses anti-émétiques hier et pas de vomissement à l’horizon. Reste à savoir comment vont se passer ces prochains jours avec aussi peu de plaquettes... Des nouvelles du docteur A. et du CHI demain a priori. En attendant, les injections quotidiennes de Granocyte continuent.

Mathieu est plus en forme mais reste fatigué, son appétit est bien meilleur sans être "normal". Il avale son stock de médicaments sans plaisir (logique) mais sans problème...