Je ne me souviens pas l’avoir écrit ici, mais pour ceux qui ne le savent pas, notre mutuelle-caisse de sécurité sociale avait étrangement refusé une prescription médicale de transport (celle pour aller et retour à Paris). On pourrait dire que c’était normal mais quand on analyse les circonstances et le pourquoi de la chose (à savoir la maladie en question)... on pouvait s’interroger.

J’avais pris ma plus belle plume (mon clavier quoi) pour préparer une réponse avec des arguments que j’espérais imparables et m’apprêtais à leur envoyer le dossier en LRAR comme il se doit ; destination le recours.

Peine perdue ! Car surprise...

Coup de pouce théâtre, on m’appelle tout à l’heure pour me dire que finalement tout a été accepté et que je n’ai plus qu’a attendre les courriers officiels et à envoyer mes demandes. Mon interlocutrice était tellement sympathique que j’en ai encore du mal à m’en remettre.

Ça fait du bien ;-)