Ou nuit d’enfer... je ne sais pas trop.

Ca commence par un gros vomissement vers 22h30... Puis petit-pouyou arrive a s’endormir (pas moi).

Puis, comme il hyperhydraté à cause de la toxicité de cette chimio, notamment pour le seul rein qu’il lui reste, il se réveille pour faire pipi (la vessie pleine a tendance à lui faire mal au ventre en outre). Toutes les heures ou presque.

Nouvel haricot vers 1h

Ensuite je parviens à m’endormir ?

Re-haricot vers 2h30

Et encore à 3h30

Puis vers 4h30

Toujours plus ou moins entrecoupés de pipi, de crise de nerfs (fatigue + chimio + stress + ....), je l’ai même vu debout tourner autour de son lit en criant-pleurant-gesticulant comme s’il voulait me taper, champ d’action limité par la longueur du tuyau de sa perfusion... :(
Heureusement il est suffisamment courageux et fort pour plus tard "prendre sur lui" et "faire la paix" (de quoi ?). Je pense que c’est important car ça marque que je ne lui en veut pas (et puis quoi encore ?) même s’il doit entendre que se révolter est normal, et qu’il est interdit de taper (ou de hurler en pleine nuit). Je l’aime trop :)

Il est 5h00, je sais que je n’arriverai plus à me rendormir (j’essairai à nouveau tout à l’heure) car cette fois des pensées négatives m’envahissent. Et pas question de pilules bleues ou roses car cela ne me rendrait pas capable de me réveiller au prochain pipi ou vomi.

Le côté positif (?) c’est que ça me décide à "effacer" certains messages et à réfléchir à tout et rien...
Ha oui j’ai pu aussi presque finir de voir les épisodes que j’avais raté d’une série qu’un très bon ami m’a donné avant de partir (snif il manque des saisons). C’est bête ce qu’on fait des fois...