Aujourd’hui j’ai eu la numération de Mathieu très tardivement (un sujet sur lequel il y a matière)... peu importe à l’exception des PNN qui sont sous l’effet du Granocyte, tous les paramètres sont à la hausse proches ou presque des normales.

Du coup, fidèle à moi-même et en concertation, j’ai décidé que nous allions passer une brève semaine... à notre maison. Le temps de jeter quelques habits (car nous avons tout déménagé du coup), doudous et autres dans une grosse valise, Mathieu dans l’autre main et hop direction la gare pour filer chez nous.

Précipité ? Oui quand on compte le temps dans les deux sens nous n’avions pas le choix :
  • plus tard dans la soirée ça aurait été difficile pour le petit pouyou qui du coup n’avait pas de sieste.
  • Le lendemain même topo car maman travaille et donc on est contraints par les horaires...

De toutes façons, au moment où j’écris ces lignes nous sommes déjà (bien) arrivés. Mathieu inspecte les lieux... Il aura de quoi faire dès demain matin. Il a d’ores et déjà demandé à "voir" C. la nourrice de Laura.

De mon côté je dois encore m’assurer avec Trousseau s’il y a besoin d’une NFS avant lundi date d’entrée pour la prochaine cure. Et en plus planifier le transport... prévoir les bagages de l’hôpital (du coup c’est un peu tout chambardé).

Bref... un peu en vrac mais contents !

Nous allons essayer d’en profiter en famille mais aussi pour "sortir en terre connue". :-))
Donc avis aux parisiens : on n’est pas là. Et aux locaux : on est ... là :-)

Décollage dimanche matin (sauf surprise).