Un week-end qui a commencé par une évidence... un peu d’essoufflement. Voilà 5 mois, presque jour pour jour que ce cancer a pourri la vie du petit pouyou. 5 mois, que je suis à ses côtés presque 24/24 dans toutes ses épreuves tant à la maison qu’à l’hôpital ou ailleurs. 5 mois à... et certainement que je commence à regarder ce qui reste à faire pour atteindre la fin du protocole.

L’ennui c’est que comme par hasard ça tombe à un moment où les contacts avec les uns et les autres se raréfient. Distance, rentrée, vie personnelle et autres obligent. Ca tombe aussi à un moment où Mathieu, comme toujours au milieu de l’intercure, est très fatigué. Bref comme toujours la loi de Murphy s’applique...

Heureusement, être parent ce n’est pas être tout seul (enfin dans la grande majorité des cas fort heureusement) et sa maman, bien que géographiquement éloignée (tiens ça aussi c’est tombé au mauvais moment), a pris les choses en main. Grand bien nous fasse.

Du coup, le petit pouyou est parti en "vacances"’ chez son papy Claude et mamie Arlette pour presque 2 jours. Entre 2 injections de Granocyte on va dire. Ca a fait le bonheur de tout le monde à commencer par celui de Mathieu. Il était très content de son week-end... un indice c’est qu’il n’a rien voulu me raconter (bon signe !).

Grâce aux excellents conseils des mamans dont j’ai fait la connaissance à Trousseau ou via Internet, le fait de faire ces injections moi-même quand "il le faut" a facilité, même rendu, cela possible.

Je l’ai récupéré un peu palot (anémié) mais en "forme" et toujours "dynamique". Le retour a été compliqué par les bouchons du dimanche soir de la région paaaaaaaaarisienne, mais nous n’avons pas hésité à prendre les petites routes qui ont intrigué Mathieu car il ne connaissait que le chemin direct via l’autoroute et ses tunnels (il faudra que je vous en reparle de "ses" tunnels).

Bref demain on refait de nouveau un bilan (NFS+...) et une injection de Granocyte. Comme il semble aller un peu mieux et qu’aucune pétéchies, ni bleus ne sont apparus, j’espère que le dernier bilan annonçait le "point le plus bas" de l’intercure... je me prends à rêver de la possibilité d’une escapade plus lointaine.

Comme toujours seul le concret nous dira si c’est possible !

Grâce à papy Claude je vous ai mis quelques photos...