• De la fatigue,

  • Des surprises,

  • Des petits bonheurs...

 

La fatigue

 

Je ne vais pas faire mon malin, mais en deux nuits à l’hôpital, sans oublier la courte qui la précède avec la préparation des valises et autres transports en ambulance, et bien je suis « torchon carpette » comme disaient les oubliés. Bref cette nuit a été assez similaire à la précédente.. Mathieu s’est réveillé de bonne humeur malgré la pleine lumière dès 5 heures du matin avec le biberon de son voisin âgé de 3 mois (avant de partir au bloc).

 

Mathieu n’a pas déjeuné et nous nous sommes préparés pour le départ. Les vomissements d’hier ont été nombreux, et aujourd’hui il n’y en a eu que quelques uns... les derniers pendant le transport en ambulance.

 

Les surprises

 

D’abord l’interne est arrivée très tard, puis l’infirmière a été retenue par un myélogramme qui s’est très mal passé. Bref au lieu d’être prêts à partir à 10h00 nous l’avons été vers 11h45. Du coup, j’ai eu la surprise (mais pas Mathieu encore) d’avoir le petit « cadeau » de Noël du service qui m’a été remis par la cadre de l’équipe. Vraiment très très sympas !!! Mathieu les découvrira à notre retour sur Paris car tout cela n’entre pas dans la valise... pardon dans la hotte du père Noël.

 

Du coup l’ambulance qui était très en retard est arrivée pile au moment où nous étions prêts à partir !

 

Petits bonheurs...

Ce matin, j’étais en train de faire le pentacarinat avec Mathieu lorsque... tada ! Sophie (la maman de Tonin) apparaît ! Je savais qu’ils devaient venir mais j’avoue que j’ai été très surpris sur le coup (agréablement). Malheureusement, avec la grosse fatigue la séance de penta s’est très mal passée. Bref, du coup on a eu à peine le temps de se parler puis je suis aller voir Tonin (qui était à l’hôpital de jour avec son papa, situé au bout du couloir). Quel bonheur de les voir ! Il en a profité pour aller jouer quelques instants avec Mathieu en attendant que le docteur A. vienne le voir pour son bilan pré-cure.

 

Ensuite nous avons à nouveau croisé Maat et Ahsley son papa ! Du coup Mathieu voulais rester un peu pour jouer avec eux ! Alors une fois habillés nous sommes allés leur faire un grand au-revoir, le dernier de 2008 si tout va bien, car nous ne reviendrons que quelques jours avant la cure (aux alentours de 5 ou 6 janvier).

 

Une fois rentrés chez ses grand-parents, Mathieu a bien profité de quelques instants de répit que lui a laissé l’énorme fatigue qui a eu raison de lui très rapidement. Le pauvre dormait littéralement debout (monsieur Largactil est vraiment assommant !).

 

Voilà la chimio n°8 est terminée...