Je reprends un peu ce sujet qui va nous occuper un bonne douzaine de fois encore et donc au moins autant de semaines dans l’année qui vient.

Qu’est-ce que l’aplasie ?

C’est un effet secondaire qui découle directement de la chimiothérapie. Certains produits la provoquent plus ou moins, chaque personne réagit différemment. La réaction peu évoluer au cours du traitement.

Quel effet ? Et bien tout simplement la baisse de la production, voire l’arrêt total, de la moëlle osseuse. Celle qui génère nos globules rouges (hémoglobine), nos globules blances (leucocytes) et nos plaquettes. Si l’hémoglobine et les plaquettes (encore plus) se transfusent très bien, ce n’est pas le cas des leucocytes. En particulier d’une partie d’entre eux appelés polynucléaires neutrophiles (PNN) ou neutros dans le langage des habitués de l’hématologie.


Quelles conséquences, quels risques ?

Très simple qui dit aplasie dit :
  • transfusion pour les globules rouges et les plaquettes
  • rien pour les neutros. Donc on doit attendre. Pendant ce temps là le malade est immunodéprimé. Attendre que la moelle osseuse se remette en route et les régénère.
Pour les adultes il est possible de stimuler la moelle avec des molécules chimiques appelées facteurs de croissance. Il en existe deux classes : le filgrastim et le pegfilgastrim. Sous leurs noms commerciaux le Neupogène et le Neulasta. Pour les adultes ? Oui parce que voyez vous même si les enfants représentent un cinquième de la population en Europe, les laboratoires ne trouvent pas ce marché intéressant. Donc ils n’ont conduit aucune étude pédiatrique pour ces deux molécules. Le Neulasta en particulier qui est probablement celui qui aurait pu être utilisé. Fabriqué par le laboratoire Amgen Europe BV. N’hésitez pas à leur demander s’ils envisagent un jour de demander une AMM pour la pédiatrie... Cependant il ne faut pas rêver. Ce produit s’utilise sous forme d’injections sous cutanées à 1200 euros la dose et n’est pas sans conséquences.

Les risques sont très simples :
  • pour les globules rouges : fatigue, coma, mort (par asphyxie cellulaire)
  • pour les plaquettes : hémorragies (de la plus simple bouche, mains, etc à l’hémorragie cérébrale ou générale)
  • pour les neutros : fièvre (aplasie fébrile), choc sceptique. Isolement dès qu’une fièvre apparaît (plus de 38°C) dans une chambre stérile ou hyperprotégée. Pour une durée qui va de plusieurs jours à plusieurs semaines. Et injections massives d’antibiotiques et/ou d’anti-viraux.


Et Mathieu ?

Pour le moment, dans la vie de tous les jours en dessous de 500 il faut prendre des précautions. Limiter les visites, lavages de mains, port du masque obligatoire pour les visiteurs. Pour nous aussi si nous sommes malades, enrhumés ou le supposons. Visites interdites pour ceux qui sont dans cette situation.

Sans oublier : hygiène drastique, sols, vêtements, peau, dents, nourriture etc

Pour les dents c’est peu compliqué : en dessous de 500 PNN le dentifrice est proscrit. La brosse a dent ne dure que 15 jours (jetée) et extra souple (produit chirurgical). On utilise une solution de bain de bouche pour faire des gargarismes et tremper la brosse à dent. Solution spéciale qui ne dure que 5 jours (jetée et remplacée).

Pour la nourriture : il me faudrait plusieurs pages pour expliquer. Mais grosso modo il faut partir des règles applicables aux femmes enceintes n’ayant pas eu la toxoplasmose et être un peu plus stricts : portions individuelles fermées sous vide, pas de produits d’étalage, majoritairement des produits cuits, pas de restes ou de préparé à l’avance, la plupart des produits congelés sont proscrits sauf si cuits à haute température à la sortie (ex : poisson panné), pas de charcuteries, de fromages (sauf quelques exceptions type industriel à pâte dure, lait pasteurisé), produits industriels en portions individuelles. Les emballages doivent être nettoyés à la javel avant stockage et avant utilisation (c’est sympa à faire avec les petits suisses...). Interdiction de manger dans son plat, de preter/échanger ses couverts (attention quand on lui coupe sa viande par ex). La vaisselle doit être lavée à la javel ou au lave-vaisselle à plus de 60°C. Pas de torchons, serviettes etc (ou alors usage unique). Voilà voilà voilààààààààààààà.................................

Le plus drôle c’est la stérilisation des pipettes, embouts nasal et autres cuillers dose pour les médicaments à prendre... On ressort le matériel pour bébé. Surtout les cachets de chlore parce que certaines pipettes n’aiment pas du tout l’eau bouillante ni la stérilisation micro-onde (avec vapeur d’eau en fait). Elles prennent des formes très..... artistiques :-)

Ça fait rire que si on a des pipettes et cuiller dose de remplacement et qu’on essaie pas de le faire à 23h00 au moment où les pharmacies se font rares... et pour cause ! Ne vous inquiétez pas on a tous les produits en double ou en triple (voire plus). La caverne d’Ali-baba des saletés à mauvais goût qui font vomir ou donnent des effets heu.. gênants on va dire (si si le Zophren ça constipe bien mais le Bactrim c’est le contraire... alors qui va gagner ?).

Edit de dernière minute :

Concernant les règles exactes d’hygiène et de port du masque. Visiblement les avis divergent. Faute d’avoir eu des informations précises on essaiera d’en savoir plus dès qu’on verra l’oncologue ( $plus_tard ). En attendant on s’en tient à ce qu’on a écrit au dessus.